La vulnérabilité...Vraiment!




Je me suis souvent questionnée sur ; Que veut dire « Être vulnérable » dans la plus grande profondeur de ce mot. Ainsi, ce déclenchement faisait monter d’autres questions; Qu’est-ce que ce mot apporte comme résonance dans mon intérieur, qu’est-ce qui déclenche ce vouloir de devenir vulnérable et comment atteignons-nous cet état dans notre vie?


Après nombreuses recherches et lectures et surtout, après avoir vécu plusieurs expériences de vie dont la plus récente, j’ai le vouloir d’écrire sur le sujet. Je lis lentement et à répétition ce mot qui résonne bizarrement dans mes oreilles. Je ressens que nous n’avons peut-être pas envie de s’y approcher ou d’en parler, tellement il y a un genre de sensation non plaisante provenant de ce mot. Toutefois, il est d’une portée très importante puisqu’il est l’initiateur de notre reconnexion avec notre âme vers la découverte de notre essence; de notre authenticité.


Sur le chemin de cette découverte de soi et de la reconstruction de notre force interne, je crois que nous sommes enclins à vivre plus librement. Cette liberté qui s’installe fait en sorte que nous devenons les observateurs de notre vie. Cet état très puissant, nous apporte à un certain éloignement et un détachement au lieu de vivre la confrontation ou le vouloir de prouver quoique ce soit. Ceci étant dit, nous devenons conscients des jeux externes de l’humain, en ce sens que la flatterie, le jugement, les jeux de tête, les manipulations, la critique et j’en passe, ne provoquent plus de réaction de notre part. Alors, il nous reste qu’à intégrer fortement ce rôle d’observateur et de prendre chaque expérience de vie comme de belles possibilités de croître et de guérir.


Cette dernière grande expérience de vie fut celle qui m’a permis de travailler le plus profondément dans mon intérieur et avec laquelle j’ai ressenti la plus grande transformation spirituelle et personnelle. C’est dans ces moments de grande souffrance que l’on trouve, si nous le choisissons, cette possibilité d’aller au-delà de ce que nous connaissons et de vivre pas à pas vers la lumière; notre lumière interne. J’en serai toujours reconnaissante!


Comme le dictionnaire le mentionne; être vulnérable est de s’exposer à être touché, blessé, d’un point de vue moral ou physique. Être blessée…hmmm et souffrir…encore! Qui veut être blessé ou même pensé à vouloir souffrir? Personne. C’est ce qui nous motive à bâtir cette image de résistance et de confort pour éviter de voir la vérité, d’être blessé à nouveau et de souffrir.


Se fermer à la vulnérabilité provoque une résistance dans notre intérieur où les cycles de l’ego deviennent très forts. Et si un jour, nous pensons à nous ouvrir à l’authenticité complète, une partie de nous sera emparée de peur très rapidement car des mémoires seront réactivées pour nous faire réagir et de là, amplifier cette peur. Dès lors, l’ego se manifestera par les pensées, l’anxiété, et divers comportements qui feront en sorte de nous remettre dans ce genre de prison que nous avons créé de toute pièce; cette image que l’on a tous forgée au fil des ans et que l’on croit qui nous protège des intempéries. Cette image qui finit par devenir presqu’une réalité jusqu’au jour où nous avons l’impression d’être perdus. C’est à ce moment qu’un inconfort commence à s’installer et que nous sommes à la recherche d’un meilleur état. Et de là, peut-être le début de la fin de cette image.

La vulnérabilité est le chemin vers la déconstruction de cette soi-disant image donc la dissociation de bien des comportements ou des habitudes de vie. En fait, c’est de défaire pour rebâtir vers une reconnexion profonde avec notre essence. À ce moment, il est très important de mettre tout en place pour croire en nous et avoir cette détermination d’y arriver car nous perdons nos repères et l’ego tend à jouer divers tours pour faire revivre à nouveau cette image fortement ancrée en nous. En continuant sur la voie de la déconstruction, nous risquons d’être blessés (j’ai vite compris que si quelqu’un nous fait du mal c’est que nous seul nous le lui permettons…), d’être libérés d’un monde d’émotions négatives comme la peur, la honte, le chagrin, la tristesse et la déception et surtout, d’être détachés de ces émotions ou souvenirs/blessures que l’on ne veut pas voir et que l’on voudrait juste laisser dans une petite boîte. C’est à ce moment que nous sommes dans ce processus de guérison!


Il est bien beau de vouloir se barricader à l’intérieur d’une forteresse pour se protéger contre les attaques et les coups durs mais à quoi tout ceci mène autre le fait que de creuser un fossé entre notre essence et une image de soi. Prendre conscience de qui nous sommes et de notre direction pour ainsi mettre nos efforts et notre attention vers des choix et des décisions pour notre plus grand bien, voilà une belle façon de renforcer ce muscle et d’y travailler quotidiennement. Restons ouverts en tant qu’observateur des pièces de théâtre qui se jouent devant nous. Prenons nos décisions pour notre plus grand bien au lieu d’attaquer ou de vouloir se défendre. Ainsi, nous commencerons un éveil plus grand et nous deviendrons de plus en plus connectés avec notre essence et de ce fait, nous évitons de nous perdre dans l’autre. Nous conservons notre authenticité vers ce qui est pour notre meilleur en plus de cette empathie dirigée vers autrui (qui est de reconnaître l’autre afin de le comprendre si possible…et non de faire pour l’autre ou d’absorber les problématiques de l’autre).


Durant ce processus d’intégration, nous échouerons maintes et maintes fois. La persévérance nous permettra de vivre et de revivre pour enfin arriver à des guérisons certaines. Les ingrédients principaux; l’engagement, le vouloir, la discipline, la détermination et apprendre de nos propres expériences. Puisqu’en adoptant une ouverture d’esprit accompagnée d’une douceur, nous sommes plus enclins à la discussion et aux besoins de l’autre, nous nous éloignons de confrontations et nous marchons ensemble vers une meilleure compréhension. Comme résultat, nous apprenons plus sur l’autre et sur soi. Et encore là, les deux doivent marcher au même diapason vers cette ouverture de communication saine!


Et c’est à ce moment, que la prise de décision vient pour notre plus grand bien et nous voilà un jour, faire complètement face à cette vulnérabilité où nous avons enfin trouvé le courage de ressentir, de vivre comme nous le voulons dans notre profondeur, de nous ouvrir aux autres pour arrêter de nous conformer vers ce désir de plaire. Et ce qui reste, c’est notre amour de soi et notre liberté interne qui brille vers une confiance en soi resplendissante! Avec le temps, j’ai vite compris que lorsque nous ne sommes pas conscients de notre propre sensibilité, nous sommes plus enclins à vivre le risque de se laisser blesser.


Devenir vulnérable est d’aller vers une direction pour accéder à la profondeur de notre essence pour ainsi vivre de plus en plus connectés à cette lumière en nous. Être vulnérable est la force de se montrer tel que l’on est et le courage de se tenir debout. Car une fois que l’on partage authentiquement qui nous sommes, l’ego n’a plus d’emprise sur nous puisque la seule chose que nous pouvons faire est de continuer ce chemin un pas à la fois vers cette vérité et d’être qui l’on est dans toute notre splendeur. Ceci est le pas vers l’illumination (« la mort de l’Ego »; un principe philosophique) celle qui éclaire notre chemin et qui nous donne cette force de choisir et de décider pour notre plus grand bien. Tout devient si léger et tellement plus doux dans notre intérieur et de là, la liberté et la paix. Un miracle se produit et l’amour s’intègre dans chacune des cellules de notre corps et le bonheur est omniprésent car tout ce que nous sommes est là ni plus ni moins, juste là comme le soleil qui brille à chaque jour non seulement à l’extérieur mais surtout, dans notre intérieur. Tu marches sur ce chemin dans le respect de ton être et pour ton plus grand bonheur sans même te poser de question qu’est-ce qu’on va dire de toi…? La prison est dissoute, il y a que ton chemin; celui de la paix et de la liberté interne.


La vulnérabilité est le lieu de l’amour, de l’intimité, du bonheur, du courage, de l’empathie et de la créativité. Elle est la source de la lumière, de la responsabilité et de l’authenticité. Oui, on est complètement nu lorsque nous sommes vulnérables. Oui, on est dans la salle de torture de ce qu’on appelle l’incertitude. Et oui, on prend un énorme risque affectif en acceptant la vulnérabilité. Mais aucune équation ne dit que prendre des risques, braver l’incertitude et s’ouvrir aux émotions sont des preuves de faiblesse. Alors, que choisis-tu ici et maintenant?



Comment faire pour être ou devenir plus vulnérable?


1. Plus nous pratiquons la vulnérabilité soit d’être authentique, plus notre vie prend tout son sens et nous ressentons que nous habitons pleinement notre corps et notre vie! Notre confiance en soi augmente et nous arrivons à faire face à la peur pour la dissoudre. Notre courage fait le même cheminement. Et un jour, nous sommes désormais en mesure de choisir de nous montrer avec notre essence pure.

a. Prends une semaine et observe qui tu es avec le plus d’authenticité possible. Écris tout ce que tu observes de toi, tes faiblesses, tes forces, comment tu te sors de situation, est-ce que tu réagis souvent et quelles sont les raisons de tes réactions, etc. Fais un bilan le plus complet possible de qui tu es! Le plus tu seras en mesure de te décrire le plus tu seras vulnérable et le plus tu accepteras qui tu es.




2. La vulnérabilité apporte avec elle un lot de doutes, d’incertitudes, de risques et d’exposition émotionnelle. Lorsque nous freinons les émotions qui sont dans notre intérieur en nous empêchant de les libérer, nous dévalorisons une part importante de nous et par conséquent, ces émotions (l’ego) prennent le pouvoir sur nous.

a. Pour les désamorcer, il est important de premièrement les reconnaître, les nommer, les accepter, et finalement, les vivre en les libérant de votre intérieur…Chaque réaction est déclenchée par un événement/situation qui survient dans votre vie et qui stimule une mémoire enracinée dans votre chakra du cœur. Cette mémoire suscitera une réaction qui réveillera des émotions et/ou des souvenirs qui ont été précieusement enfoui au fin fond de notre être pour ne plus les voir et certes de ne pas leur faire face… mais en faisant ainsi, elles seront toujours là, dissimulées et prêtes à faire surface; sous forme de réaction et de cycle émotionnel et de comportements réactifs.



3. La vulnérabilité est de se laisser aller vers cette amour surtout l’amour de soi pour être en mesure d’aimer purement et authentiquement pour marcher ensemble sur ce chemin de l’Amour. Pour ce faire, mettant en place un système de drapeaux rouge (red flags) en place qui nous permettront de bâtir une confiance dans nos relations interpersonnelles. Ce que nous croyons après avoir été blessé est que l’amour est incertain et incroyablement risqué. Donc, en sécurisant notre chemin nous reprendrons confiance et nous serons en mesure d’aimer et de se mettre à nu sur le plan affectif. Oui, c’est effrayant et ça peut faire mal, mais peut-on imaginer de vivre sans aimer et être aimé ?



Chez IntegraSoul, nous sommes au service pour votre plus grand bien. En accédant à la page Services, vous pourrez planifier votre rendez-vous; www.integrasoul.ca


Avec Amour,

Carole Noël

Carole.noel@integrasoul.ca

(506) 377-8717

Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
IntergraSoul Logo (Writing + Circle)_edi
IntegraSoul logo (Writing Only).png
  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

(506) 377-8717

© 2020 INTEGRASOUL. ALL RIGHTS RESERVED.