top of page

Réveille-toi! Notre habileté de répondre…à la vie!


Partie 5 de 7

Lorsque nous observons des humains dans une relation malsaine, abusive ou toxique, nous aurons cette tendance à dire: « Sors de là! » car nous avons de la difficulté à comprendre que cet humain veuille rester dans cette situation. Toutefois, je vais te dire que ce n’est pas si simple que ça et comme on le dit si bien « plus facile à dire qu’à faire, parfois ». Et pourtant, il nous est tous arrivé d’être dans une relation malsaine avec nous-même, y sommes-nous encore ou avons-nous guéri? As-tu déjà fait des choix parce que tu avais peur ou pour plaire ou par manque de courage?


De mon expérience passée, j’ai découvert qu’ici et là ou plus souvent qu’autrement, nous nous laissons souffrir par nos choix. Réalisons que chacun d’eux a une portée et lorsque cette portée n’est pas alignée vers notre plus grand bien, ces choix viennent nous rappeler notre défectuosité et notre mal-être par une multitude d’émotions ressenties. Les émotions les plus répandues sont la culpabilité et bien souvent, ce sentiment de ne pas être à la hauteur. En se dévalorisant ainsi, nous penserons que nous n’en valons pas trop la peine et par conséquent que faisons-nous? Nous manifestons diverses pièces de théâtre qui deviennent des cycles qui se perpétuent fois après fois dans notre vie jusqu’à ce jour où nous ressentons que nous n’avons plus la force ou le courage de sortir de cette relation abusive ou de même guérir la relation abusive que nous entretenons avec nous-même!

Hey, oui! Nous marchons endormi. Et je vais te dire que dépendamment d’où tu es dans ta vie, ce n’est pas évident de prendre conscience de qui tu es devenu donc tu prendras peut-être cette voie de rester inconscient et de t’endormir avec des distractions, des dépendances et peut-être un tas de médicaments prescrit pour fuir ton mal! De ce fait, nous serons dans une relation malsaine avec nous-même et qu’est-ce que nous manifesterons? Des relations malsaines à divers degrés d’intensité et dépendamment de ce que nous avons à guérir.

La raison d’être de cette fuite vers l'inconscient est premièrement que nous sommes inconscients de cette inconscience. La plupart du temps, nous opérons dans cette inconscience puisque nous avons un sentiment de mal-être ou d’un trop plein d’émotions ou même que nous sommes dans un état de « reckless ». Dans cet état, nous cherchons à fuir pour oublier mais ces émotions sont là et seront à nouveau déclencher tôt ou tard sur notre chemin!

Le moyen le plus facile, rapide et le moins cher de fuir présentement est les médias sociaux. Selon certaines statistiques, le taux de dépression et d’anxiété augmente à une vitesse fulgurante à cause des médias sociaux, surtout auprès des femmes et des jeunes et ceci, depuis covid-19. Cette présence devient une dépendance de plus en plus accablante et parsemée de jugement, de critique et de comparaison. Comme résultat et ce, à la suite de plusieurs confinements, l’humain est devenu dépendant très rapidement car il veut savoir ce que d’autres font et puisque ce mal-être s’amplifie donc la fuite aussi en créant un cercle vicieux. Combien de fois, nous racontons-nous l’histoire suivante une fois sur les médias sociaux: « Bon ok, je vais m’arrêter dans 10 minutes ou c’est la dernière fois…et voilà, qu’après plus de 4 heures, tu es encore là à « scoller down » dans un média social quelconque? Ton mal s’amplifie et un sentiment d’être perdu augmente et tu te sens comme un bateau au beau milieu de l’océan; tout va de plus en plus mal et l’anxiété augmente.


Un jour ou l’autre, une forme de réalité viendra nous frapper pour commencer ce réveil! Nous aurons ce sentiment d’être dans une sorte d’illusion; ces pièces de théâtre! Peut-être que pour la première fois, tu prendras conscience que tu reproduis le même fil conducteur dans ces pièces de théâtre et ça fera mal, très mal! Tu réaliseras que le drame est omniprésent et la fuite vers cette recherche du bonheur externe est une course dérisoire. Tu seras conscient que tu cherches dans ce monde extérieur et rien ne fonctionne, autre le fait que ce mal-être persiste et augmente avec le temps. Les émotions sont de plus en plus fortes et ton ego devient le maître de tes actions, de tes paroles et de tes pensées.

Si tel est le cas, prenons un peu notre part de responsabilité et commençons à prendre le premier pas vers notre bien-être en faisant des choix conscients. J’en conviens que c’est difficile de s’en sortir car tout ceci devient un tourbillon dans lequel nous nous enfonçons. Mais c’est possible! Il s’agit de vouloir s’y engager, d’y mettre des efforts et de la discipline.

Que pouvons-nous faire? La première chose est de commencer à ressentir que nous sommes responsables de nos choix et que nous pouvons nous en sortir. La responsabilisation est notre habileté de répondre à ce qui vient sur notre chemin. Comment ? Par nos choix! De dire que nous n’avons pas le choix est le fruit de notre ego car en venant vivre des expériences humaines, nous avons aussi été en accord avec ce libre choix pour renforcer cette valeur en nous. Mais parce que nous vivons dans cette inconscience, nous aimons mieux blâmer les autres, les juger et les critiquer ce qui en résulte en une sorte d’échappatoire de notre mal-être. Ce qui se perpétue vers notre intérieur sous forme d’énergie de basse vibration. Alors que veux-tu rester dans cette inconscience et blâmer ou y sortir un pas à la fois vers ton réveil en faisant des choix alignés vers ton mieux-être?

Lorsque nous sommes dans ces états nous pensons à quoi bon, et pourquoi pensons-nous ainsi? Ta valeur est dévalorisée. Alors en commençant à faire des choix qui seront alignés avec ton bien-être, tu vas commencer à augmenter ta valeur. Ce sera ton premier pas!


Chez IntegraSoul, nous sommes là au service vers TON bien-être et TA meilleure version!

Tous droits réservés.



Carole Noël

Médecine énergétique & Counselling




Comentarios


Plus d'affichages