Et le temps passe...

La peur du jugement est une des plus grande peur de l’humain. Et je crois fondamentalement que ce jugement commence dans notre intérieur. Un jugement de soi envers soi-même qui se propulse vers notre extérieur et qui nous apporte à juger notre prochain et-ou à faire du commérage. Oui, le commérage est une des plus grande forme de jugement car lorsque nous nous abandonnons à ce genre d’activité, nous nous basons que sur les perceptions de tous et chacun et de paroles non-fondées. Comme résultat, il y a que du jugement et des commentaires gratuits qui peuvent blessés. Et c’est quoi le commérage? Une forme de jalousie donc de comparaison et encore là, de jugement, selon mon opinion! Alors, tout ceci apporte que des ondes négatives autour de vous et de votre entourage. Quoi faire? Tout simplement dire, je ne veux pas entendre ceci et je n’ai pas de fait ou d’opinion qui puissent appuyer quoique ce soit...

Avec mon cœur et mon intégrité, Je partage pour la première fois un poème qui reflète une partie de ma vie et de ce que j’ai vécu et vis présentement dans certains moments. Ces mots peuvent être ressenti pour n’importe quelle situation

où l’amour inconditionnel règne. Et le fait d’écrire permet de guérir!

ET LE TEMPS PASSE...

Une lumière et un bonheur sont montés en moi à notre première rencontre amoureuse. J’en étais tellement émerveillée que tout ce qui pouvait y avoir comme crainte s’est enfuie comme la poussière au vent. Et le temps passe...

Je voulais croire que cet amour serait le dernier que je vivrais dans une union amoureuse et éternelle et jusqu’à la fin de mes jours. Puisque Je ressentais et je ressens pour toi, un amour que je n’ai jamais ressenti ou vécu auparavant. Et le temps passe...

Être avec toi m’apportait dans des endroits inconnus où je revivais des instants de vies antérieures très lucides. J’étais enivrée de cette illusion que tout pouvait être parfait sans même prendre complètement conscience de la noirceur qui pourrait y être présente. Et le temps passe...

Je ne voulais rien voir car je voulais tellement savourer cet amour si pure que je ressentais pour toi. Je voyais ton âme et ça me satisfaisait, je voyais ton potentiel et j’en étais ravie. Et le temps passe...

Partir fut une décision extrêmement difficile même impossible pour mon cœur même si mon amour est inconditionnel pour toi. Oui, j’avais à me choisir. Et le temps passe...

Choisir mon amour au dessus de ce que je ressentais pour toi, choisir mon respect, mon bien-être, mes valeurs, mes principes et ma sécurité. À ce moment, je t’ai laissé ta liberté, à toi, vers tes choix. Ton choix d’être et de choisir ta voie! Ce que toi tu veux de toi et pour ton âme afin que les choix se fassent avec et pour toi seul. Et le temps passe...

Cette liberté est mon plus grand geste d’amour envers toi et envers moi. Nos choix nous appartiennent et seront à nous, notre vie durant. Et le temps passe...

J’accepte ce qui a été et je pardonne dans le profond de mon être. Merci pour tous ces moments illuminés de lumière et même ceux qui étaient sombres. Et le temps passe...

J’ai grandi grâce à tous ces moments et j’ai intégré ces apprentissages qui ont jaillis de ces difficultés. Si mon cœur fait encore mal; oui encore beaucoup car je te veux tellement tout près de moi. Et le temps passe...

Je me sens plus sage et plus accomplie. J’avais cette tristesse de ne pas avoir eu cette possibilité de vivre jusqu’à la fin de mes jours avec toi; la pureté de toi... ton âme. Et je garde dans mon cœur ta présence et ces beaux moments précieux. Et je me suis choisie moi et mon amour. Et le temps passe...

Ainsi soit-il

Carole Noël



Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
IntergraSoul Logo (Writing + Circle)_edi
IntegraSoul logo (Writing Only).png
  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

(506) 377-8717

© 2020 INTEGRASOUL. ALL RIGHTS RESERVED.